Investir en Roumanie Investir en Roumanie  
 
Vous êtes dans Accueil Actualités Archives actualités Archives actualités Juin 2006

Les relations économiques entre la Roumanie et la Suisse s’amélioreront après l’adhésion à l’UE, estime la ministre suisse des AE


Le  mardi 6 juin 2006

Bucarest, 6 juin/Rompres/ - L’accord de libre échange entre la Suisse et l’UE sera appliqué aussi dans les relations avec la Roumanie après l’adhésion de celle-ci à l’Union européenne, ce qui mènera au développement des relations économiques bilatérales, a déclaré la ministre des Affaires étrangères et vice-présidente de la Confédération helvétique, Micheline Calmy-Rey, à l’issue de l’entretien de ce mardi, au siège du ministère des Affaires étrangères, avec le chef de la diplomatie roumaine, Mihai-Razvan Ungureanu.

Quant à l’octroi d’assistance financière à la Roumanie après le moment de l’intégration, Mme Calmy-Rey a déclaré à la Rompres que la Suisse avait négocié un Mémorandum d’accord avec l’UE pour les 10 pays de la dernière vague, mais pas pour la Roumanie. "La base légale qui pourrait permettre ces contributions fait maintenant l’objet d’un référendum en Suisse. Pour ce qui est des contributions pour la Roumanie et la Bulgarie, nous sommes en cours de négocier non un accord, mais l’élargissement de la libre circulation dans le cas des deux pays", a précisé la vice-présidente de la Confédération helvétique.

"Bien des liaisions existent entre les deux pays : le Collège la Nouvelle Europe et des projets tel "L’opération les villages roumains", des Roumains qui vivent en Suisse, nous avons des relations culturelles, scientifiques, des échanges d’étudiants et j’espère que cette chose se poursuivra", a ajouté Micheline Calmy-Rey.

Selon celle-ci, "la Suisse a été présente en Roumanie dès la moitié des années 90, souhaitant aider le pays à faire le pas vers la transition, et continue d’être présente par des projets se chiffrant à environ 23 millions de francs suisses pour la période 2006-2007".

Mihai-Razvan Ungureanu a affirmé que "la Suisse et la Roumanie ne forment pas une alliance de circonstance, mais une alliance fondée sur une amitié mise toujours sous la loupe des autres puissances européennes".

Le ministre roumain a ajouté avoir abordé avec son homologue suisse les relations entre les deux pays et la manière sont sera distribuée l’aide au développement de Suisse pour la Roumanie. "Dans la période 1996-2006, la Roumanie a bénéficié de 140 millions de francs suisses. L’assistance au développement ne représente qu’une composante de notre relation bilatérale, la Suisse étant le 12e investisseurs étranger en Roumanie et nos échanges économiques ont atteint presque 600 millions de francs suisses", a relevé Ungureanu.

Selon lui, "bon nombre des points de vue de la Roumanie et de la Suisse coïncident aussi quant à l’activité de la Cour européenne des Droits de l’Homme et à l’amélioration des droits élémentaires de l’homme dans les zones difficiles dont le Kosovo et la Transnistrie".

La visite officielle en Roumanie de la ministre suisse des AE, les 5-6 juin, se passe dans le contexte de sa participation aux travaux du premier Forum de l’Europe du Sud-Est visant le lancement de la Plateforme de la Police de Proximité.ROMPRES


Page visitée 834 fois. Version imprimable

Dans la même rubrique La Roumanie a reçu, au Conseil européen d’été, la confirmation qu’elle sera membre de l’UE au 1er janvier 2007
lundi 19 juin 2006

Carpatcement Holding, plus de 31 millions d’euros de profit en 2005
mardi 20 juin 2006

La Roumanie pourrait assurer en 2006 plus de 36 % de la consommation interne de sucre
mercredi 28 juin 2006

 
 
...
...