Investir en Roumanie Investir en Roumanie  
 
Vous êtes dans Accueil Actualités Archives actualités Archives actualités Janvier 2007

Les écrivains roumains publiés par des éditions étrangères


Le  mardi 16 janvier 2007

Bucarest, 16 jan/Rompres/ - L’Institut culturel roumain (ICR) a démarré en 2005 deux programmes de traduction des auteurs roumains, qui se poursuivront aussi en 2006, réussissant à persuader des éditions étrangères de prestige à publier les oeuvres de certains écrivains roumains. Les éditions Nymrod (Israël) ont déjà publié en octobre dernier "La croisade des enfants" de Florina Ilis. Les éditions Aletheia (Espagne) ont publié en décembre "Histoires dans l’irréalité immédiate" de Max Blecher.

Les éditions Sogomy de France, spécialisées dans les volumes de luxe, publieront en février "Pittoresque et mélancolie" d’Andrei Plesu.
Ces auteurs comptent parmi les 20 sélectés au premier programme de traductions. L’ICR supporte intégralement le coût de la traduction des volumes.

Par le deuxième programme, qui a débuté en 2006, l’ICR supporte aussi la traduction qu’une partie des coûts d’édition des auteurs roumains à l’étranger.

Les écrivains en question sont : Gabriela Adamesteanu, Daniel Banulescu, Max Blecher, Mircea Cartarescu, Petru Cimpoiesu, Lena Constante, Gheorghe Craciun, Filip Florian, Ion Grosu, Florina Ilis, Mircea Ivanescu, Nicolae Manolescu, Ion Muresan, Constantin Noica, Razvan Petrescu, Andrei Plesu, Ioan Es.Pop, Nicolae Steinhardt, Stelian Tanase et Ion Vartic.

Ces livres devront être traduits d’ici janvier 2008. "Les clients de tante Varavra" de Stelian Tanase sera publié ce printemps par les éditions Sputen Duyvil Press.

L’ICR propose de mettre en place une stratégie de publication de "séries dédiées à la culture roumaine", selon le critique Mircea Mihaies, vice-président de l’institut. Il affirme qu’un symposium sera organisé cet automne avec les éditions étrangères afin qu’elles puissent connaître les auteurs roumains.

Par ailleurs, pour les séries qui paraîtront aux éditions Maurice Nadeau (France) ou Giunti (Italie) les titres seront choisis par un jury.


Page visitée 1263 fois. Version imprimable

Dans la même rubrique Les bucarestois ont des crédits restants qui dépassent 140 millions de lei
mercredi 10 janvier 2007

Les investisseurs de Roumanie ont besoin d’une législation économique stable, estiment les hommes d’affaires
dimanche 28 janvier 2007

Les investissements dans les actions des compagnies listées sur la bourse RASDAQ ont apporté des gains de plus de 45 pc ces 12 derniers mois
lundi 29 janvier 2007

 
 
...
...