Investir en Roumanie Investir en Roumanie  
 
Vous êtes dans Accueil Actualités Archives actualités Archives actualités Janvier 2007

La compétition et l’inflation affecteront les marges d’intérêts dans le système bancaire roumain, estime le président de la RZB


Le  vendredi 26 janvier 2007

Bucarest, 26 jan /Rompres/ - Selon le président de la Raiffeisen Bank, Steven van Groningen, qui s’exprimait dans une interview accordée à la ROMPRES, la concurrence va augmenter dans le système bancaire de Roumanie, par l’adhésion du pays à l’Union européenne, et de nouveaux acteurs vont apparaître sur le marché avec leurs produits et services bancaires, même s’ils ne sont pas présents avec des filiales en Roumanie.

A son avis, la lutte pour la part de marché continuera entre les banques qui sont déjà en Roumanie et l’apparition de grands joueurs rendra la concurrence encore plus dure. ’’A présent, faisant partie de la Communauté européenne, il est possible que des banques qui ne sont même pas en Roumanie vendent certains produits sur le marché roumain, ce qui signifie un concurrent de plus’’, dit Steven van Groningen.

Selon le président de la Raiffeisen Bank, la compétition pourrait avoir un effet sur les marges d’intérêts, tout comme l’évolution de l’inflation. Probablement, il y aura, aussi, un rapprochement, un alignement du taux d’intérêt en lei sur celui en euros, les prochaines années.

La mise en oeuvre de l’Accord Basel II a représenté pour la Raiffeisen Bank un investissement très grand, comme d’ailleurs pour chaque banque de Roumanie, a également dit Steven van Groningen, tout en précisant qu’au moment où il deviendra opérationnel, les banques auront un système informatique leur permettant de voir bien plus clairement où vont les coûts de capital et si plus de capital qu’auparavant doit être alloué pour un certain produit.

Raiffeisen Banque n’annoncera pas son profit avant le mois de mai, quand est prévue l’assemblée générale des actionnaires par groupe, mais le résultat net au niveau de la Roumanie permettra l’ouverture de 100 nouvelles filiales en 2007, a dit son président. ’’En chiffres absolus, les résultats sont très bons, mais pour moi l’important c’est d’avoir eu une très bonne stratégie. Une période de croissance solide est arrivée, mais nous pensons aussi à l’extension’’, a relevé le président de la Raiffeisen Bank.


Page visitée 506 fois. Version imprimable

Dans la même rubrique Les fonds mutuels, vers l’UE
mardi 23 janvier 2007

L’adhésion relance les investissements européens
jeudi 4 janvier 2007

Traian Basescu : Le perfectionnement du système économique de la Roumanie reste une priorité
vendredi 26 janvier 2007

 
 
...
...