Investir en Roumanie Investir en Roumanie  
 
Vous êtes dans AccueilArguments pour ...Exporter

Exporter



Exporter en Roumanie : pourquoi le faire, ainsi que nos conseils pour réussir.


Articles de cette rubrique

Synthétiquement, 10 bonnes raisons pour exporter en Roumanie ...

- Dans le domaine des biens de consommation, on assiste à une professionnalisation de la distribution en Roumanie. La distribution locale se concentre à travers des fusions-acquisitions successives pour faire face à l’entrée sur le marché de la grande et moyenne distribution généraliste (Carrefour, Auchan, Kaufland, Real etc.) ou spécialisée (Décathlon, Mr. Bricolage etc.) occidentale. Sur la quarantaine de départements administratifs que comporte la Roumanie, il n’y a pratiquement plus de chef-lieu sans au moins une ou deux grandes surfaces.

- Dans le domaine des biens d’équipement industriel, d’importants besoins existent, notamment de fournisseurs pouvant offrir des solutions locales et globales, selon le schéma ingénierie-machines-SAV. Les besoins dans ce domaine sont générés par les travaux de développement et de remise à niveau de l’infrastructure (routes, eaux, logements, énergie etc.), mais également par l’important influx d’investissements étrangers directs dans les domaines industriel et agro-alimentaire.

- Les salaires et le pouvoir d’achat des roumains augmentent d’année en année sous le coup de l’adhésion à l’Union européenne, de la création accélérée d’emplois qualifiés par les investissements étrangers directs et des quelques 3 à 4 millions de roumains qui travaillent essentiellement en Europe Occidentale du Sud et qui envoient une partie de leurs gains à la maison.

- Délais de paiements réduits (au maximum 30 jours) et conditions de paiement très avantageuses et sécurisées. Bilans financiers et fiches synthétiques des entreprises roumaines disponibles en ligne.

- Une grande distribution en gros et en détail à la recherche de fournisseurs et de produits de qualité, dont certains ne sont tout simplement pas (encore) produits sur place. Donc la grande distribution se montre très abordable en matière de nouvelles fournitures.

- Proximité logistique par rapport à l’Europe Occidentale : 2000 kilomètres en moyenne. On peut livrer par poids lourd ou par voie fluviale (Danube). Accessibilité directe par la Mer Noire au commerce maritime international.

- Les roumains désirent consommer pour atteindre un confort de vie occidental. Démocratisation et accessibilité des crédits à la consommation. Dynamique croissante des moyens de paiements électroniques et du commerce en ligne.

- Les entreprises roumaines évoluent dans un contexte national de relativement faible concurrence. Elles ont ainsi le désir global d’augmenter leurs capacités de production et de se diversifier. Ainsi, elles n’hésitent pas à investir, d’autant plus qu’elles commencent à être suivies et soutenues dans leurs besoins de financement par les banques d’affaires locales. Depuis l’adhésion à l’UE, elles disposent également de fonds européens de développement, pour la plupart non remboursables (dans certains domaines).

- Le gouvernement, les départements et les conseils locaux investissent massivement dans l’amélioration de l’infrastructure (routière, gestion des eaux, gestion des ordures ménagères, protection de l’environnement etc.). L’administration roumaine a ainsi d’importants besoins en matière d’expertise technique et de consulting. Les appels d’offres publics sont nombreux et les marchés publics se concluent de manière transparente, suite à des enchères sur internet.

- Les produits occidentaux jouissent parmi les consommateurs et entreprises roumains d’une forte notoriété de qualité. Les roumains achètent des produits français de luxe par exemple puisque la France est synonyme pour eux de qualité de vie et de savoir être : le prix devient ainsi un critère secondaire dans l’acte d’achat.

 

Brièvement, 3 conseils pour bien réussir son exportation en Roumanie :

- Réaliser une étude de marché préalable mettant en évidence la taille et la dynamique de sa niche de marché spécifique en Roumanie, les principaux concurrents, mais également la méthode la plus appropriée pour pénétrer le marché du point de vue du rapport qualité/coûts/potentiel du marché ;

- Le tissu économique étant encore émergent et donc relativement peu lisible, n’hésiter pas à recruter un spécialiste roumain ayant déjà eu une expérience dans le marché visé pour mener les opérations de promotion commerciale auprès des bons interlocuteurs ;

- Débloquer un budget calculé de manière réaliste pour bien mener à bout l’opération d’exportation. Ne pas travailler dans une logique de "coup" : même en Roumanie ça ne marche plus. Profiter des aides COFACE (pour les entreprises françaises) et autres subventions nationales à l’export. Se faire accompagner par des spécialistes, du moins au départ, et privilégier une logique projet pour exporter : investissement, retour sur investissement, stratégie, adaptation opérationnelle sur le terrain, ressources humaines, contrôle de gestion etc.

offre_conseil_arguments_ir-roumanie_strategest


 
 
...
...